Accueil Actualités Le nouveau Conseil départemental

Le nouveau Conseil départemental

Les élections départementales de juin 2021 ont été un grand succès pour l’écologie politique en Gironde : le nombre de conseiller·ère·s départementaux·lles écologistes est passé de 3 à 8 !

Le nouveau Conseil départemental s’est réuni deux fois, le jeudi 1er juillet 2021, pour élire Jean-Luc Gleyze président, puis le jeudi 15 juillet. Nous avons fait le choix d’être dans une majorité constructive, et avons constitué notre propre groupe : « Écologie et Solidarités ».

  • Laure Curvale : vice-présidente chargée de la transition écologique et du patrimoine.
  • Romain Dostes : vice-président chargé de la politique des aînés et du lien intergénérationnel.
  • Agnès Séjournet : présidente de la commission Protection de l’environnement et gestion des risques.
  • Maud Dumont : déléguée pour la citoyenneté numérique.
  • Ève Demange : lettre de mission sur le développement des fermes
  • départementales

Nos élu·e·s vont siéger dans une centaine d’organismes extérieurs, dans des domaines aussi variés que la culture, le tourisme, les secours ou l’énergie, et notamment ceux liés à leurs cantons.

Par ailleurs, les élu·e·s écologistes siégeront dans les commissions suivantes :

  • Bruno Béziade – Enfance et jeunesse ; Sport ; Culture et vie associative.
  • Martine Couturier – Territoires ; Collèges ; Mobilités.
  • Laure Curvale – Collèges ; Habitat ; Transition écologique et patrimoine départemental.
  • Ève Demange – Développement social ; Agriculture et alimentation ; Communication.
  • Agnès Destriau – Transition écologique et patrimoine départemental ; Protection de l’environnement et gestion des risques ; Culture et vie associative.
  • Romain Dostes – Accès aux droits ; Mobilités ; Politiques pour les aînés.
  • Maud Dumont – Finances ; Accès aux droits ; Communication.
  • Agnès Séjournet – Territoires ; Agriculture et alimentation ; Protection de l’environnement et gestion des risques.

Le groupe Ecologie et Solidarités a désigné Maud Dumont et Laure Curvale co-présidentes.

Finalement, l’ensemble des élu·e·s écologistes ont voté plusieurs délibérations, notamment :

  • La création d’une commission de déontologie au sein du Conseil départemental. Cette instance sera composée de quatre membres – trois magistrat·e·s (judiciaire, administratif·ve et financier·ère) et un·e professeur·e de droit public – externes et indépendant·e·s du Conseil départemental. La commission traitera les déclarations de patrimoine des élu·e·s et formulera d’éventuelles recommandations concernant leurs activités et mandats.
  • Une subvention de 30 000 € pour l’association La Maison de Simone, qui lutte contre les violences intra-familiales.
  • La continuation de la participation du Conseil départemental aux activités des syndicats de l’eau : SMEAG, EPIDOR, SMIDDEST, et EPIDROPT.
  • La convention de partenariat pour la mise en oeuvre du programme CEE ACTEE, visant la rénovation énergétique de bâtiments publics (voir zoom sur le projet lauréat SANTé)
  • De nombreuses aides à des associations sportives et culturelles, avec un volet fort sur l’inclusion.

Zoom sur le projet SANTé, dans le cadre de la vice-présidence de Laure CURVALE

Le projet SANTé, Service d’Accompagnement Novateur à la Transition Énergétique, vise à accompagner par une ingénierie technique et financière, les établissements d’hébergement de personnes âgées percevant l’aide sociale du Département.

Objectif principal : réduire le poids de l’énergie dans les coûts journées tout en améliorant le confort des résidents, hiver comme été (épisodes caniculaires) et aider ainsi les établissements à anticiper leurs obligations de réduction des consommations d’énergie (décret tertiaire : -40 % d’ici 2030).

Le projet SANTé est porté par les Départements du Puy-de-Dôme et de Gironde, avec leurs agences locales de l’énergie et du climat, l’ALEC et l’ADHUME. Il concernera 40 établissements, répartis à égalité dans les deux départements.

Le projet est lauréat de l’appel à manifestation d’intérêt CHARME, concernant la rénovation énergétique des établissements médico-sociaux, dans le cadre du programme CEE ACTEE 2.

Montant des fonds attribués : 610 000 € pour un budget prévisionnel d’1 million € HT.

La délibération votée le 15 juillet consiste à approuver la convention de partenariat multipartite pour la mise en œuvre du programme CEE ACTEE 2.

VISUEL SANTé alec

Laisser un commentaire