Accueil Actualités Communiqué de presse : Pollution de l’air – Projet d’arrêté préfectoral

Communiqué de presse : Pollution de l’air – Projet d’arrêté préfectoral

vignes

Limiter la circulation pour sauver des vies

Agissons efficacement contre la pollution de l’air en appliquant automatiquement et rapidement la circulation différenciée sans pénaliser les plus modestes.

Depuis plusieurs mois, nous alertons sur l’urgence à prendre de nouvelles mesures pour lutter efficacement contre la pollution de l’air. D’après une étude inédite, le nombre de morts liés à la pollution de l’air en France serait le double de l’estimation officielle, soit près de 100.000 décès chaque année. Pour Bordeaux, le coût induit par la pollution de l’air dépasse 185 millions d’euros par an, soit 728 € par habitant !

Le 3 février dernier, la Préfecture a lancé une consultation publique sur l’activation de restrictions de circulation à l’aide du dispositif Crit’Air en cas de pic de pollution. Chacun.e peut donner son avis jusqu’au 24 février.

Nous saluons cette proposition, car mettre en place la circulation différenciée, en interdisant les véhicules les plus polluants de circuler, permettrait de diminuer le nombre d’hospitalisations et les crises d’asthme. Il en va de la santé des personnes les plus fragiles !

Le plan présenté par la Préfecture va dans le bon sens en établissant un large périmètre, incluant 21 parcs-relais pour utiliser les transports en commun, ou encore en établissant des exceptions (pour les PMR, VUL de professionnels en mission…).

Mais en l’état actuel, le projet d’arrêté préfectoral prévoit d’appliquer les restrictions à partir du 4e jour de pollution. De l’aveu même de la Préfète, dans ces conditions, la circulation différenciée n’aurait pas été activée en 2020 !

Pour que la mesure soit efficace et juste, nous demandons :

  • L’activation de la circulation différenciée (Crit’Air 4 et 5) dès le lendemain de l’annonce d’un pic de pollution
  • Un renforcement de la mesure au 4e jour d’alerte (Crit’Air 3)

Et pour offrir à chacune et chacun une alternative à la voiture individuelle :

  • Exception pour les covoitureurs avec 2 personnes/véhicule
  • Gratuité des plates-formes de covoiturage
  • Gratuité du stationnement résidentiel pour inciter les personnes qui vivent dans le périmètre concerné à prendre les transports en commun
  • Gratuité des transports publics valable dès l’annonce du pic de pollution
  • Gratuité de l’abonnement courte durée (ticket 24h et 7 jours) pour les VCub

Nous invitons enfin toutes les Girondines et Girondins à s’exprimer ici sur le sujet pour demander une application de la circulation différenciée qui soit à la fois juste et efficace.

#OnVeutRespirer

Le groupe des élu.e.s Génération.S – EELV du Conseil départemental de Gironde

Logo - groupe Générations.S - EELV

Laisser un commentaire